Nous partons !

35295FFF-CBE0-4B76-BC4C-B1383C9E8FB5Nous avons reçu un appel à l'aide de nos collègues d'Île de France, en plein pic de l'épidémie Covid. Alors, en plus de l'aide fournie au CHU et des lits rendus disponibles pour accueillir des patients contaminés ou de réanimation, la clinique Saint Hilaire a décidé d'envoyer des soignants  en urgence sur la région parisienne.

Grâce à la mobilisation de l'équipe de direction et des volontaires, nous partirons demain matin à 16 (11 infirmiers, 2 infirmiers anesthésiste, 3 médecins anesthésistes réanimateurs). Nous irons à la clinique Ambroise Paré, dans les Hauts de Seine. Étant passée de 16 à 51 lits de réanimation au début de l'épidémie, elle ne pouvait ouvrir une unité supplémentaire faute de personnel. Nous allons permettre cette ouverture, évitant des transferts de malades dans d'autres régions.

L'idée est de faire déplacer les soignants plutôt que les patients de réanimation. Un logistique importante a été mise en place. Dès demain, nous soignerons.

Formation Covid

Matériel démonstration avec mannequinHier, par groupes de 15, nous étions nombreux issus des cliniques rouennaises à nous présenter aux séances de formation organisées par le CESU du CHU de Rouen. Après être rentrés dans le bloc opératoire de neurochirurgie, désaffecté du fait de la réorganisation des blocs, les formateurs ont précisé la méthodologie d'habillage / déshabillage des tenues de protection utilisées dans les services "covid +" ainsi que les spécificités lors des procédures d'intubation / extubation des malades concernés.

Matériel de démonstration, mannequins, formateurs compétents : bien des points furent précisés et les questions nombreuses.

Lire la suite...

Sous contrôle ?

DigueD'après mes collègues du CHU de Rouen, il semblerait que l'épidémie de Covid 19 se tasse en Seine-Maritime avec des admissions en baisse dans les hôpitaux. On peut supposer que le confinement, réalisé à temps dans notre région, ait bien joué son rôle. Il y a malgré tout plusieurs dizaines de malades en réanimation, dont certains dans un état très grave. L'hôpital d'Evreux est saturé, mais les lignes de défense tiennent bon.

L'agence régionale de santé a décidé de transférer 50 patients des réanimations d'Ïle de France vers la Normandie cette semaine, et sans doute d'autres à partir de lundi. Cette solidarité avec les régions les plus touchées est nécessaire. Une quinzaine de soignants a d'ailleurs quitté la clinique  du Havre (HPE) pour rejoindre un établissement de région parisienne.

Lire la suite...

Peur sur la ville !

VirusHier, deux patients m'ont tenu les propos suivants. Un premier, à qui on allait poser un dispositif sous la peau pour réaliser une chimiothérapie, m'a dit avoir hésité à se faire opérer à cause du coronavirus. Le deuxième qui venait d'avoir un infarctus du myocarde m'interrogeait ainsi "avez-vous des covid dans la clinique" ?

Si la gestion de la crise sanitaire est une priorité nationale totalement justifiée, une deuxième crise monte en puissance tous les jours. De nombreux malades ne sont plus pris en charge pour des problèmes cardiaques, respiratoires, diabétiques, ophtalmologiques, chirurgicaux car ils sont tétanisés à l'idée d'attraper le coronavirus.

Nous accueillons quotidiennement des patients

Lire la suite...

FFP2 ou la chasse aux masques.

s-l300Dès les premiers jours de la pandémie, les masques ont été l'objet de toutes les attentions et de toutes les convoitises. Seule protection physique contre le covid, avec les lunettes, les charlottes et les blouses, il y en a deux types. Le masque chirurgical est le système de filtre le plus simple et suffit dans les situations quotidiennes. Le masque FFP2, plus épais et plus filtrant, est indispensable au contact direct de malades infectés par le covid-19.

Au début du mois de mars, nous avons été victimes de vol de masques FFP2 et de masques chirurgicaux au bloc opératoire. Plus d'un millier de masques a alors disparu. Depuis,

Lire la suite...

bruno devaux

facebook   twitter   google plus   rss   newsletter

Bienvenue sur ce blog qui s'intéresse à Rouen et à la Normandie. Conseiller municipal de Rouen, médecin rouennais, je participe à notre réflexion collective sur le devenir de notre cité et de sa Région. Dans le cadre de mon association « Le Pommier », c'est sur des sujets locaux et de société que je souhaite dialoguer avec vous.

bdsign

gazette182