La pénurie de vaccin débute !

penurie-coronavirusA la demande du ministère, l'Agence Régionale de Santé de Normandie a cherché à faire vacciner un maximum de personnes la semaine dernière. Ainsi la Normandie est arrivée en tête des régions vaccinantes !

Mais, alors que les consignes nationales étaient claires : les vaccinations concernaient dans un premier temps uniquement les soignants de plus de 50 ans et les personnes à risque, certains établissements ont ouvert les vannes, dont le CHU, en vaccinant sans discernement tous les volontaires : il fallait faire du chiffre !

Le résultat ne s'est pas fait attendre : il n'y avait plus de vaccin à disposition ce matin pour assurer la vaccination des personnes prioritaires. Finalement quelques doses ont été rapatriées de l'Eure afin de fournir certaines pharmacies.

Le CHU indiquait aujourd'hui n'effectuer aucun contrôle sur les indications vaccinales des autres  et se contentait de fournir les pharmacies des structures vaccinantes. Ceci montre bien combien l'organisation de la vaccination est improvisée et hors de contrôle. Alors que la vaccination s'adresse en priorité aux publics considérés comme "à risque", chacun a voulu donner le bon exemple ou se protéger malgré un risque très faible de complication. Ce comportement peu responsable a abouti à une pénurie. Il y a un risque réel de ne pas pouvoir aller au bout de la vaccination faute de deuxième dose disponible...

Au moment où un nouveau confinement devient de plus en plus probable face au variant britannique hypercontagieux qui envahit notre territoire, je m'interroge sur le pilotage à vue dans la gestion de cette pandémie... 

Un vaccin qui n'empêche pas d'attraper la covid !

VirusAu moment où la vaccination commence (enfin) à prendre de l'ampleur, chacun aura pu entendre le ministre de la santé préciser les bénéfices attendus du vaccin contre la Covid actuellement disponible. Ce vaccin n'empêche pas d'attraper la Covid ni de la transmettre. Ce vaccin permet à 96 % d'éviter les formes graves de la maladie. Ainsi protégées, les personnes vaccinées n'auront pas besoin d'être hospitalisées en cas d'atteinte par le virus. Peut-être permet-il de diminuer la charge virale et la contagiosité des personnes atteintes.

Lire la suite...

Improvisation totale et coupable !

incompetenceSuite aux réactions venues de toutes parts, les vaccins vont finalement être mis à disposition des soignants. Ceci se fait dans le cadre d'une improvisation et d'une désorganisation incroyables. Dans la journée d'hier, l'agence régionale de santé (ARS) de Normandie, vertement secouée par le ministère de la santé, a décidé de laisser les soignants de plus de 50 ans, ou présentant un risque particulier, avoir accès à la vaccination.

Deux remarques : il faut savoir que, durant le week-end, ordres et contre ordres nationaux se sont succédés vis à vis de cette problématique.

Lire la suite...

Pas de vaccin pour les libéraux !

coronavirus-vaccins-covid-19-pfizer-moderna-astrazeneca-sanofi-russie-chineFace à l'épidémie de Covid, notre première arme efficace est ce vaccin développé en des temps records. Innovant, efficace, disponible : la perspective d'un retour à la normale devenait crédible d'ici quelques mois. L'Europe en avait réservé des millions de doses et nous allions enfin pouvoir protéger notre population !

Mais notre technostructure, après avoir été lamentable sur la mise à disposition de moyens de protection, sur l'utilité niée des masques, sur les aberrations des produits mis en vente dans les supermarchés, sur la fermeture de commerces inoffensifs, bat maintenant les records de lenteur de vaccination.

Lire la suite...

Soigner !

medecine-globaleAu moment où l'épidémie semble se stabiliser et atteindre un plateau dès cette semaine, je voudrai revenir sur la situation des autres. Les autres, ce sont toutes celles et tous ceux dont les soins ont été sacrifiés lors de la première vague Covid.

Il avait fallu déprogrammer en mars des milliers d'interventions, du jour au lendemain. Les malades hésitaient à se faire soigner et fuyaient les cabinets médicaux de crainte de contracter le virus. Le prix en a été une surmortalité en France de 13 % durant cette période.

Lire la suite...

bruno devaux

facebook   twitter   google plus   rss   newsletter

Bienvenue sur ce blog qui s'intéresse à Rouen et à la Normandie. Conseiller municipal de Rouen, médecin rouennais, je participe à notre réflexion collective sur le devenir de notre cité et de sa Région. Dans le cadre de mon association « Le Pommier », c'est sur des sujets locaux et de société que je souhaite dialoguer avec vous.

bdsign

gazette182