Requête devant le tribunal administratif

CGCTSuite au conseil municipal du 21 février où le Maire a décidé de transférer l'Opéra, la patinoire et l'école des Beaux Arts à la métropôle, je viens de présenter une requête en annulation au tribunal administratif de Rouen.

 

En effet, contrairement à ce que prévoit le Code Général des Collectivités Territoriales en son article L.2121-13, les élus rouennais n'ont reçu aucune information sur les impacts financiers, la gouvernance, le sort du personnel municipal et la propriété future des équipements. Il fallait signer un chèque en blanc. Nous l'avons refusé par notre vote. Et c'est devant la justice que je continuerai à défendre les intérêts des Rouennais, puisque c'est le sens du mandat qu'ils m'ont confié.

Car au delà de cette procédure, nous voyons un maire aux abois, au budget insincère qui cherche désespérement de l'argent. Les impôts locaux sont au taquet, l'endettement record. Il réclame 25 millions d'euros à la Métropole pour nos charges de centralité mais est incapable de négocier correctement. Le transfert de la voirie a été une catastrophe économique pour Rouen. Les transferts envisagés se font dans la plus totale opacité. Alors trop c'est trop. J'ai fait appel au tribunal administratif en informant de cette démarche Madame la Préfète et le Président de la Métropole.{jcomments off}

bruno devaux

facebook   twitter   google plus   rss   newsletter

Bienvenue sur ce blog qui s'intéresse à Rouen et à la Normandie. Conseiller municipal de Rouen, membre de l'UMP, médecin rouennais, je participe à notre réflexion collective sur le devenir de notre cité et de sa Région. Dans le cadre du Pommier, de Rouen perspectives, de Rouen Ensemble et de Rouen c'est vous, c'est sur des sujets locaux et de société que je souhaite dialoguer avec vous.

bdsign

gazette182